L’enseignement d’exploration « Littérature et Société » a pour ambition de montrer aux élèves entrant en seconde l’intérêt d’une formation humaniste au sens large et moderne du terme comme son utilité sociale et la diversité de ses débouchés. S’il vise à renforcer l’attractivité de la voie littéraire, cet enseignement étant un enseignement d’exploration, il est ouvert aussi bien à ceux qui choisiront au terme de l’année la filière L que les filières ES et S.

Modalités d’enseignement :

Pour faire percevoir la variété des études littéraires et des champs professionnels qui s’y rattachent, afin d’éclairer un futur choix d’orientation pour l’élève, pour mettre en œuvre cet enseignement fondé sur le croisement et la complémentarité de plusieurs approches disciplinaires ; pour faire expérimenter des situations concrètes d’activité ou de recherche en relation avec les disciplines littéraires et faire prendre conscience que les études littéraires sont, aujourd’hui plus que jamais, au cœur de la formation de l’homme et du citoyen, l’enseignement d’exploration « Littérature et Société » est en rupture avec les formes plus traditionnelles de l’enseignement en classe de seconde. Parmi six domaines, les enseignants choisissent deux ou trois domaines d’exploration très riches ce qui favorise une réelle mise en activité des élèves, selon les diverses modalités qui conviennent aux trois projets qu’ils élaboreront dans l’année. Les séances hebdomadaires ont une durée d’une heure et demi.

A titre d’exemple, en 2013-2014, les grands domaines retenus ont été les suivants :

  • « Images et langages : donner à voir, se faire entendre ». En donnant à réfléchir sur les relations entre texte et image, sur la façon dont les images font sens, nous touchent et nous émeuvent, sur leur relation au réel, et sur la manière dont elles peuvent éventuellement être manipulées, on exerce chez les élèves la capacité à appliquer des méthodes de lecture et de traitement d’un document iconographique, on cultive des compétences d’analyse des codes et des procédés mis en œuvre. On enrichit également leur conscience et leur jugement esthétique par une mise en relation de la littérature, du patrimoine historique et des arts visuels. La piste retenue pour aborder ce domaine a été l’étude d’un courant esthétique : le surréalisme.
  • « Médias, information et communication : enjeux et perspectives ». L’objectif est de faire réfléchir les élèves à la place et au rôle des médias dans la société. La prise en compte de la profondeur historique des problématiques de la presse et de l’information permet de donner aux élèves une distance propice à la réflexion et de leur proposer les éléments d’une véritable éducation à l’information. Il s’agit de donner aux élèves des outils et des méthodes leur permettant d’utiliser les moyens de communication modernes, la presse et les nouveaux médias notamment, d’une manière raisonnée, libre et autonome, comme supports de pratiques citoyennes, mais aussi créatives. La piste suivie pour explorer ce domaine a été la presse écrite, un média en crise.
  • « Regards sur l’autre et sur l’ailleurs ». L’objectif est d’éveiller la curiosité des élèves pour les cultures, traditions et civilisations étrangères, et de les faire s’interroger sur les différents regards dont elles peuvent faire l’objet : celui de l’ethnologue, de l’anthropologue, du sociologue, du poète ou de l’écrivain, de l’explorateur, du reporter, de l’historien, du géographe, de l’archéologue. On leur fait prendre ainsi conscience des différentes manières de rendre compte de réalités qui peuvent être éloignées dans l’espace ou dans le temps, et des diverses émotions et facultés qu’éveille et que mobilise en nous le contact avec l’autre et l’ailleurs. Le point d’entrée choisi pour aborder ce domaine a été l’imaginaire colonial au XXe siècle.

Objectifs :

L’enseignement d’exploration « Littérature et Société » développe ainsi l’acquisition et l’exercice de certaines compétences propres aux études littéraires mais appréciées aussi dans les autres cursus :

  • capacité à rechercher, à hiérarchiser et à exploiter les informations, à les synthétiser, à les traduire d’un langage à un autre pour les communiquer ;
  •  capacité à créer des analogies et à établir des liens ;
  •  capacité à argumenter et à convaincre à l’écrit comme à l’oral ;
  •  capacité à porter une appréciation et à la justifier ;
  •  capacité à resituer un débat dans un contexte historique ou culturel
  •  capacité à négocier et à conduire un projet en équipe ;
  •  capacité à composer et à exposer des travaux, à inventer des formes originales pour les mettre en valeur…

En ce sens, par la conception et la mise en œuvre de projets, l’enseignement d’exploration est aussi un terrain d’expérimentation fertile qui prépare les élèves de Seconde aux Travaux personnels encadrés (TPE) de la classe de première.

Evaluation :

En matière d’évaluation, les enseignements d’exploration ne donnent pas lieu à une évaluation chiffrée (ni note ni moyenne) mais à une appréciations écrite portée sur les bulletins trimestriels faisant le point sur les différentes compétences travaillées. Le choix de l’enseignement d’exploration « Littérature et Société » ne présuppose pas de l’orientation future de l’élève : il est possible de suivre une filière littéraire sans avoir choisi l’enseignement « Littérature et Société » et inversement de s’orienter vers les filières économiques et scientifiques en ayant opté pour l’enseignement « Littérature et Société » en classe de seconde.